À quoi sert le Centre ?

À apporter une aide en cas de décision médicale « éthiquement » difficile.

De plus en plus souvent, les décisions médicales soulèvent des questions difficiles sur le plan éthique.
Le Centre d’éthique clinique met à la disposition des soignés, comme des soignants, une aide et un accompagnement de la décision médicale « éthiquement » difficile, nourris par une activité pluridisciplinaire de recherche et d’enseignement.

L’éthique clinique, à quoi ça sert ?

  • À resituer la décision dans l’espace et dans le temps.
  • À la dépassionner lorsqu’elle est difficile à aborder pour ceux qui y sont impliqués de près.
  • À aider à ce qu’elle soit prise dans le calme, après qu’aient été mises à plat les différentes questions éthiques qu’elle soulève.
  • À prendre en compte toutes les dimensions de la personne concernée : médicale mais aussi socio-familiale, professionnelle, religieuse et culturelle, etc.

L’objet de l’éthique clinique est de faire intervenir un tiers dans la réflexion autour d’une situation médicale difficile. À cette fin, l’équipe du Centre est constituée de soignants, et de non-soignants, psychologues, philosophes, sociologues, juristes, théologiens et autres représentants de la société civile, tous formés à l’éthique clinique.

Il s’agit d’élargir le champ de la réflexion, considérant que le meilleur intérêt de la personne malade ne se mesure pas toujours en fonction de son seul intérêt médical.